But: Vous fournir une perte de temps à haute teneur en libido.
Moyens : Fiction errrotique, moeurs dépravées et humour douteux.


pornoprose@gmail.com


Tuesday, February 16, 2010

Poème romantique (ou presque)

Tu m’aimes jusque dans mes zones d’ombre, mes portes fermées, mes poils qui repoussent sans cesse, les deuils que je traîne derrière moi, mes poèmes sombres.

Tu redresses chacun de mes sourires; tu lèches les larmes sur mes joues.

Puis, tu bois les douleurs enfouies au creux de mon sexe : ce viol, cette petite mort, ces orgasmes jamais éclos, cette infection de toutes les couleurs.

Dans ta bouche, je jouis pour la première fois.

1 comment: